Comment réviser pour un oral de maths ?

Un oral de maths ?

Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

A Genève, en 3e et en 4e du collège (15-19 ans), il y a un oral en mathématiques. Il s’agit de savoir démontrer un théorème et présenter la résolution d’un problème.

L’examen est souvent stressant pour les élèves qui ont peu l’habitude de ce mode d’examen.

Je vous présente ici une méthode de révisions pour les théorèmes. Il s’agit d’une méthode que j’ai moi-même expérimenté lors de mes années universitaires.

La méthode consiste en plusieurs automatismes simples :

  • Un code couleur
  • Une mise en page fixe qui va aider à l’organisation de la mise en page et compréhension.
  • Deux types de fiches (détaillée et entrainement.)

Fiche détaillée d’un théorème


La fiche détaillée :

Dans la fiche détaillée, il y a toutes les étapes nécessaires avec des renvois en couleurs aux différentes définitions ou parties de l’énoncé. Il est important de ne pas utiliser des couleurs sans leur imposer de signification. 

Il est connu que les élèves veulent apprendre par coeur leurs théorèmes mais pour cette étape, il faut de la structure et un peu de compréhension. 

Il est impossible d’apprendre les structures et astuces algébriques sans compréhension.

Le code couleur :

Ainsi, je choisis une couleur pour l’hypothèse (vert et jaune) et une pour la conclusion (rose-saumon).

Il est important de se rentre compte de l’utilité de l’hypothèse : Si on ne mentionne pas “c’est par hypothèse qu’on sait que…”, c’est que l’hypothèse n’était pas utile !

En partant de ce que l’on sait (le contexte, l’hypothèse), on doit arriver à ce que l’on veut montrer (la conclusion).

La mise en page fixe :

Pour la mémoire photographique (celle à court terme), il est intéressant d’avoir une vue d’ensemble de chaque sujet. 

Ne pas dépasser une page A4. 

Fixer de belles rédactions aide la motivation !

J’ai dessiné un parchemin sur une feuille et je l’ai scandée pour avoir un joli fond. Si il vous intéresse, il est peut être téléchargé : parchemin vide


La fiche d’entraînement :

C’est la version que l’on va faire au crayon.

Ne plus se soucier de l’esthétique : 

  • pas de tipex si ratures
  • pas de règle pour souligner
  • le moins possible d’étapes

On vise une version très résumée pour estimer ce que l’on pense écrire au tableau/rétro lors de l’examen oral. Il est important de savoir ce que l’on va dire par rapport à ce que l’on va écrire. L’oral a pour but de montrer que l’on a compris et ce n’est pas un cours.

Dans un cours, l’enseignante écris plusieurs justifications pour que les élèves puissent les noter. Mais lors de l’oral, il est plus judicieux de les donner verbalement pour gagner du temps qui sera plus utile à autre chose (la partie démonstration ou la partie exercice).


Pour les élèves :

Quels sont vos trucs de révisions ? Important de partager les astuces !

Quels sont vos causes de stress ? 

Pour les collègues :

Quels conseils donnez-vous à vos élèves ?

Quelles méthodes aviez-vous lorsque vous étiez étudiants ?