Uno ou Kems d’Analyse

Avec des cartes de uno modifiées, je vous propose deux jeux autour des dérivées et primitives : le uno ou le kems.

Le Kems se joue par 4 (mais on peut imaginer une version par 2 ou 3). Le but est de rassembler toute une famille. Une famille se compose ici de 4 cartes : une fonction f(x), une primitive F(x), une dérivée f'(x) et une dérivée seconde f”(x).

Le fichier à télécharger gratuitement : https://pinkmaths.ch/wp-content/uploads/2019/06/Uno-analyse-4e.pdf

Le fichier après impression sur format A4.

Les explications en vidéo ?

Sur la chaîne YouTube Pink Maths


But en cours :

Le but de ce type de jeu est de développer des réflexes à reconnaitre les fonctions dérivées et primitives.

Un second but est d’amener le jeu en cours de maths pour associer cette matière (souvent peu aimée) et un cours qui donne envie d’apprendre. Débloquer comme on peut les élèves qui disent être allergiques à une si belle matière !

S’ils pouvaient imaginer que les maths, c’est comme une grosse boite de jeu dont on découvre les règles à chaque chapitre, cela me plairait beaucoup !

Jouer au uno mais avec des cartes particulières

Kems (ou Quems)

C’est un jeu qui se joue à 4 (mais peut s’adapter à moins de joueurs). Il y a 5 familles à constituer. Chaque joueur reçoit 4 cartes et il y a 4 cartes qui restent pour la pioche centrale.

Chaque joueur va échanger une de ses cartes avec une de la pioche (en posant une carte avant de prendre celle de la pioche). Le premier qui a terminé devant faire un signe (convenu et discret) à son coéquipier pour signaler qu’il a terminé de rassembler sa famille. Le joueur qui remarque dira :

  • Kems : s’il voit le signe de son coéquipier qui a finit sa famille
  • Double-Kems : s’il a terminé sa famille en même temps qu’il remarque le signe de son coéquipier.
  • contre-kems : si c’est un des adversaire qui remarque le signer et non le coéquipier.
Configuration d’une partie de kems : le joueur 1 et 3 sont en équipe et le joueur 2 et 4 sont leurs adversaires.

Pour une partie à moins de 4 joueurs, on se contentera de rassembler des familles sans jouer par deux et donc sans signe secret, etc.

Celui qui gagne est celui qui a terminé sa famille en premier ou alors celui qui a fait le plus de familles (puisqu’on peut continuer avec plus de cartes)


Uno :

Est-il nécessaire d’expliquer ce jeu ?

Voilà une configuration pour 3 joueurs (version face visible)

Le principe est simple : distribuer 6 cartes à chaque joueur (2-3 participant par jeu) et le reste est une pioche. La première carte est retournée et le jeu commence dans le sens des aiguilles d’une montre pour jouer.

Chaque joueur posera une carte de la même famille, même couleur ou même forme (fonction, dérivée, primitive ou dérivée seconde). Lorsqu’on dépose l’avant dernière carte, il faut dire “uno” ou on récupère 4 cartes supplémentaires.

Le but du jeu est biensûr de se débarrasser de toutes ses cartes en premier.

Certaines cartes sont particulières au jeu:

  • la carte des 4 couleurs permet de choisir une couleur,
  • la carte +4 permet de choisir la couleur et impose au joueur qui suit de piocher 4 cartes et de passer son tours.
  • la carte +2 donne l’obligation au joueur suivant de piocher 2 cartes en passant son tours.

Quelle version préférez-vous ?

Quels sujets aimeriez-vous travailler ?

Quels sujets aimeriez-vous voir transformer en jeu ?


Que préférez-vous ?